Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GG et son Vélo

Saint Quentin - Arras

20 Janvier 2012 , Rédigé par Gérard GIROUX Publié dans #Mon tour de France

Mon tour de France 2009 - 14 ème étape

Jeudi 13 Aout 2009

St Quentin - Arras - 82 km

 

Aujourd’hui au réveil le temps est bien bas et le soleil est absent, donc je quitte St Quentin sous les nuages. Pour sortir de la ville c’est déjà tout un poème, il faut trouver la direction où je vais, car les informations pour les petites routes ne sont pas renseignées, il faut se débrouiller avec ce que l’on a. Enfin je tombe sur la route de Cambrai, ce n’est  pas ma direction, mais elle va me permettre quand même de me remettre sur la bonne voie.

Le temps du côté ouest est noir et très bas, il devient angoissant, je me dis ça va être encore pour moi et vers les 10h la pluie arrive et ça tombe, bon je me couvre et j’affronte, je commence à avoir l’habitude, je me dis que ça ne sera pas pire que l’autre jour, je suis sur de plus petites routes, peu de voiture et pas de camion, au moins je ne serai pas aspergé.

Dans un village plus aucune direction, des routes de tous les côtés, je tourne en rond et la pluie tombe de plus en plus forte, ma carte sur guidon commence à prendre l’eau, elle est pourtant protégée, mais ça ne suffit pas, il aurait fallu que je la protège déjà avec un autre plastique, mais quand c’est une première, on ne pense pas à tout, au moins pour la prochaine fois je saurai  en tirer les enseignements c’est comme cela que l’on apprend, donc je fais encore deux kilomètres de trop, quand il fait beau, ce n’est pas grave, mais avec la pluie c’est autre chose, on s’énerve, je ronchonne après le Maire du village, qui ne pense pas aux cyclistes, car lui, il doit faire que de la voiture et  ne pense pas aux vélos, il sent fou.

J'arrive de nouveau dans un village où il y a le marché et peu information directionnelle, il tombe des trompes d'eau, mais je commence à m'habituer, je demande ma route à une dame qui s'abrite sous un parapluie, elle me répond en levant le bras, tout droit, je lui dis, oui mais à droite ou à gauche, elle me répond de nouveau, tout droit, bon je me dis que je dois la déranger ou elle ne m'a pas compris, alors je remonte sur mon vélo et je tourne à droite et en fin de compte, je vais être sur la bonne route.

Le paysage est toujours le même, désert, avec des champs de céréale et de betterave, quelques cultures de fève. Par contre les petits  villages sont beaux, mais on ne voit personne, je ne sais s’ils travaillent ou s’ils dorment, que quelques personnes âgées qui me disent bonjours à mon passage, mais c’est calme. Enfin au bout de 4h sous cette pluie et le vent qui vient du nord, le panneau Arras arrive et la vue de l’hôtel se profile, encore une journée de passée et c’est l’avant dernière, demain après midi je serai à Bergues.

Le soir, nous allons visiter un peu la ville, une très belle ville universitaire, avec de très belles places, par exemple la Place des Héros, de très beaux magasins, une ville où il doit faire très bon vivre, je l'ai trouvé assez calme et côté restauration, un très grand choix de spécialités que nous n'avons pas eu le temps de goûter.

 

P8130314

Le ciel n'est pas beau

P8130315

Toujours des cimetières

P8130316

Ils sont vraiment bien entretenus

DSCN2781

Place d'Arras

DSCN2782

Le Beffroi

DSCN2783

La place des Héros à Arras

DSCN2785

 

DSCN2786

 

DSCN2787

L'hôtel de ville d'Arras


 


 

 



Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article