Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GG et son Vélo

Pertuis - Gap

14 Novembre 2011 , Rédigé par Gérard GIROUX Publié dans #Mon tour de France

Deuxième étape de mon tour de France 2009

Mardi 28 juillet 2009

 

Pertuis – Gap 145 km

Première journée avec d’avantage de kms et la journée s’annonce plutôt chaude, la route est longue et les kms ne défilent pas très vite. Vers midi mon épouse Liliane me rejoint à la sortie d’un joli petit village Château-Arnoux et une vue magnifique sur le Lac de l’Escale. Je me restaure et je repars en direction de Gap, il reste beaucoup de kms à faire.

Première rencontre avec un cyclo qui fait le parcours Nice à Dijon en passant par les cols des Alpes. Son vélo un VTT équipé d’une remorque pas très stable, un attelage pas très moderne. On parle un peu, je lui raconte ce que je fais et je le laisse car il roule moins vite que moi, il est très chargé et le matériel ne lui permet pas de faire des performances, mais je suis content d’avoir fait une première rencontre, je commence à me sentir un grand voyageur, une nouvelle aventure qui commence et ça motive. Sisteron arrive et je fais une petite halte au Mobistore de la ville, des amis de travail que je salue encore, si un jour il voit mon blog. Nous buvons un petit café et c’est de nouveau le départ, pour cette fois, le but Gap. La route est longue, les lignes droites sont interminables, il fait chaud, je commence à boire beaucoup d’eau, la fatigue commence, dans les montées l’allure diminue, les kms ne passent pas vite, la selle du vélo me fait très mal, en plus elle n’était pas faite à mes fesses, car je n’avais jamais roulé avec ce vélo, il m’a fallu beaucoup de temps pour prendre la décision de la monture qui me permettrait de faire ce tour de France dans de bonnes conditions, les conseils que j’ai eu avant n’étaient pas très clairs. Sur un parking en haut d’une côte je fais une halte pour me reprendre et boire un peu et enfin je vois Gap au loin, enfin je tiens le bon bout, la fatigue se fait de plus en plus ressentir, il me vient une envie de manger une belle entrecôte. Gap arrive, je rejoins mon hôtel et je vais faire un tour dans le centre de ville de Gap, d’ailleurs magnifique et je cherche un restaurant pour y déguster une énorme entrecôte. Cette journée se termine, mais difficile, je crois que cette étape a été la plus dure de mon parcours. Une chaleur de 38°, j’ai bu 3 litres d’eau et 7h50 sur le vélo.

 

P7280109

Vue sur le Lac de l’Escale à Château-Arnoux

 

P7280110

 

P7280111

 

P7280113

Château-Arnoux

 

P7280117 - Copie

La route Napoléon

 

P7280118

Gap en vue 

 

P7280120 - Copie

 


Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article