Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GG et son Vélo

Descente du Mont Ventoux en VTT

15 Avril 2010 , Rédigé par GG et son vélo Publié dans #VTT

 

Descente du Mont Ventoux en VTT

 

         La descente du Mont Ventoux par les balcons est une aventure qu’il faut réaliser dans une carrière de vététiste. Surtout ne pas avoir peur du vide, car vous allez en avoir pour votre argent.

En 2009 avec des copains vététistes nous l’avons fait et nous n’allons pas l’oublier. Entre les difficultés de la descente, les crevaisons et la casse d’un vélo en deux.

Le matin une navette que nous avons réservée à Bédoin dans un magasin de cycle nous monte au sommet du Mont Ventoux avec nos vélos. Nous faisons la photo de famille et la descente commence. Nous suivons la piste qui rejoint le Chalet Reynard, située à cinq km plus bas. Le premier kilomètre s’effectue sur des cailloux qui sont très mobiles et il est très difficile de maintenir le vélo en ligne. Après ce passage, la descente se passe plus normalement et on se dit, si cela continu à n’être pas plus difficile, on aurait dû la faire depuis longtemps, mais tout à une fin et les difficultés arrivent, nous allons avoir les passages difficiles.

Nous arrivons sur les passages des balcons avec des vues sur la plaine splendides, nous en prenons plein les yeux, nous faisons des arrêts pour regarder le paysage qui est magnifique. Nous sommes sur un chemin qui est très étroit, dangereux car nous avons le vide en dessous de nous sur des centaines de mètres, il n’est même pas possible de rester sur le vélo, la peur domine, les jambes moins surs ou alors il ne faut pas avoir peur du vide. Ces passages sont très bien à faire en randonnée pédestre, mais en vélo il faut être un peu fou, surtout être un très bon vététiste, à ne pas recommander à tout le monde.

Vers les midis nous arrivons avec les jambes déjà un peu fatiguées vers le Mont Serein où nous allons prendre notre repas tiré du sac. Un peu de repos est nous repartons. Une série de crevaisons nous tombe dessus, nous n’avançons pas très vite et l’on se demande si nous allons avoir assez de chambres à air. Ce que je recommande, sur vos vélos faîtes  monter des pneus tubeless, beaucoup plus sur, moins d’inconvénient, ils supportent mieux les chocs, ce qui permet de rouler moins gonflé et avoir plus de confort. Après cette série, nous pensons que les ennuis vont être terminés, mais cela ne sera pas le cas, car il sera plus grave, la casse du cadre d’un vélo amène son pilote a terre, la chute n’a pas été trop dur car nous redémarrions et nous avions encore pas trop pris de vitesse. Mais je pense que notre collègue a eu encore beaucoup de chance malgré un bel hématome à la jambe. A ne pas le croire le vélo partagé en deux, incroyable, cassé comme du verre. Alors nous enfilons des bouts de bois dans les tubes du cadre, pour lui faire reprendre forme et notre cher collègue s’est tapé dix kilomètres à côté de son vélo.

Dommage que cette journée se termine comme cela, nous l’avions bien commencée, nous étions dans la partie qui devenait plus à notre portée et prendre plus de plaisir sur la partie pilotage. Mais quand même une belle journée avec des points de vues éblouissants. Cette journée nous ne l’avons pas l’oubliée, je vous l’a recommande, mais attention vigilance.

 

 

IMG 0342

Départ du Mont Ventoux

IMG 0344

Les balcons

IMG 0347

Les balcons

IMG 0349

Les balcons

IMG 0353

Une vue splendide

IMG 0356

Il ne faut pas le vertige

IMG 0362

Crevaison

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article