Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GG et son Vélo

Mes trois montées du Mont-Ventoux

26 Août 2016 , Rédigé par GG et son vélo Publié dans #Vélo route

Mes trois montées du Mont-Ventoux

Ce jeudi 25 août 2016 sera une date que je vais bien garder en mémoire, car c'est celle dont je viens de rejoindre le Club des Cinglés du Mont-Ventoux. Depuis plusieurs années, j'avais le rêve et un objectif de grimper dans la même journée l'ascension de ce Géant de Provence, par les trois routes principales : Bédoin, Malaucène et Sault.

Ce rêve, j'y pensais depuis huit ans, mais jusqu'à cette date, je n'avais jamais eu la condition physique pour le réaliser, mes ennuis de santé depuis 2011, ne m'ont pas donné la possibilité de le faire, mais j'ai toujours gardé dans ma tête cet objectif. Aujourd'hui, je suis hyper content, car j'ai eu souvent des doutes, mais j'avais toujours gardé espoir et rester positif. Aujourd'hui, j'en suis très heureux et fier de l'avoir réalisé, je me flatte peut-être un peu, mais par où je suis passé depuis cinq ans, pour moi, c'est une victoire sur la vie et c'était vraiment important.

Je démarre de la place de Bédoin à 5h45, il fait encore bien nuit, le village est encore endormi, c'est presque le silence, sauf un camion qui déchargeait de la marchandise pour le super-marché troublait un peu cette quiétude matinale. Pour l'éclairage, j'avais prévu une bonne lampe que j'utilise lors des sorties vtt de nuit et à l'arrière un bon feu rouge, que l'on voit de très loin, mais les véhicules que j'ai rencontrés et croisés à cette heure étaient rare. Mon épouse Liliane assure l'assistance, boisson et reportage photo.

Je grimpe tranquillement, sans forcer, mon but n'est pas de faire du chrono, mais bien de faire les trois montées dans la journée. Dans la montée, deux cyclos qui font les Cinglées aussi vont me doubler, un Anglais et un Parisien, l'Anglais, je ne le verrais pas longtemps et le Parisien, il m'accompagne jusqu'au-dessus du Chalet Reynard, il est très sympathique, mais je lui demande de ne pas m'attendre, car j'arrive dans la partie du sommet la plus dure, mais on se retrouve au sommet. J'arrive au sommet du Ventoux à 8h32 avec un beau soleil, un temps magnifique et dieu merci, pas de vent. Je termine cette première montée avec 30 mn de plus que la normale.

Je redescends très vite dans les roues du Cyclo Parisien sur Malaucène, il va vite et je le suis, je vais même dépasser les 80 km/h. A Malaucène, je retrouve mon épouse Liliane pour prendre un petit café et un pain au chocolat et par la même occasion faire tamponner ma feuille de route, mais le cafetier n'a pas de tampon, alors il va lui-même me la faire tamponner chez le buraliste de la place.

La montée depuis Malaucène, c'était celle que je craignais le plus et qui nourrissait encore mes doutes, mais j'avais dit, que si j'arrivais au sommet la deuxième fois, j'y serai à la troisième. La première partie de la montée, le dénivelé n'est pas très élevé, mais après 5 km, les rampes arrivent, très longues, avec des dénivelés de 11 et 12 %, c'est bien cette partie la plus dure, je décompte les kilomètres sur les bornes sur le coté de route et ça n'avance pas très vite, elle est interminable. Beaucoup de Cyclos me doublent et certains me parlent de mon chalenge. A 12h 15, j'arrive enfin pour la deuxième fois au sommet du Ventoux, il y a un monde terrible, impossible de faire la photo devant le panneau, il faut faire la queue pendant une demi-heure, alors je fais un selfie devant le bâtiment et l'antenne. Je fais tamponner ma feuille de route par une commerçante du sommet très sympathique et je redescends vers Sault, j'ai les jambes qui me font un peu mal, mais ça va, j'ai déjà dans la tête mon défi comme réalisé.

A Sault, avec Liliane, nous prenons un repas au restaurant sur la place en arrivant. Je prends une entrecôte avec des frites, j'avais l'impression d'avoir une faim de loup, mais en réalité, je mange peu, ça descend mal, je ne prendrais même pas de café. Je reprends la route avec 35°, il fait vraiment chaud, je roule très doucement, sans effort et quand j'arrive au niveau de la forêt, il fait moins chaud, je bois beaucoup, heureusement que j'avais l'assistance de Liliane pour me ravitailler en eau. Arrivé au Chalet Reynard, je savais que c'était cette partie qui serait la plus dure, mais la plus proche de mon rêve, j'y pense, je l'ai dans la tête, je sais déjà qu'il est là tout proche à quelques kilomètres, même avec la dureté de l'effort, mon objectif va me propulser au sommet. J'arrive pour la troisième fois au sommet à 16h45. A l'arrivée, je suis quand même très fatigué, la chaleur m'a quand même épuisée. Liliane me prend en photo devant le panneau, il y a moins de monde. Ensuite, je redescends à Bédoin. Dans la descente, les jambes me font mal et il est très dur de se concentrer, beaucoup de virages, je roule encore assez vite, mais je reste un peu sur les freins pour ne pas prendre trop de vitesse, car la pente est raide. Au virage de Saint Estève, je commence à me détendre et je roule moins vite. Dans un bar du village, je bois une bonne bière, elle était la bienvenue, je fais tamponner la feuille de route et c'est fini. Je suis heureux, mais la fatigue prend le dessus et m'empêche de me concentrer sur mon plaisir, les muscles se détendent et me font mal.

Voilà, un rêve et un objectif de réaliser, je suis fier d'être devenu un cinglé et heureux de rejoindre le Club des Cinglés du Mont-Ventoux. Ça été dur, mais réalisable après une bonne préparation, je l'avais mis en place depuis le début de l'année. A l'arrivée, j'avais dit que je ne recommencerai plus, aujourd'hui avec un peu de recul, je verrai, j'ai 68 ans, alors peut-être encore une ou deux fois, l'avenir nous le dira.

Je remercie tous les amis, la famille et connaissances qui m'ont écrit de petits messages de sympathie sur Facebook et Twitter, car vous avez été très nombreux, ça m'a fait très plaisir. A bientôt pour de nouveau récit sur mes prochains défis.

A la sortie de Bédoin

A la sortie de Bédoin

Mes trois montées du Mont-Ventoux
J'arrive au chalet Reynard

J'arrive au chalet Reynard

Je suis proche du sommet, lors de ma première montéeJe suis proche du sommet, lors de ma première montéeJe suis proche du sommet, lors de ma première montée

Je suis proche du sommet, lors de ma première montée

1er sommet

1er sommet

La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)
La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)

La montée, côté Malaucène (Cliquer sur les photos pour agrandir)

Deuxième sommet

Deuxième sommet

Montée côté Sault
Montée côté Sault
Montée côté Sault

Montée côté Sault

Troisième sommet, la délivrance

Troisième sommet, la délivrance

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

veloblan 29/08/2016 20:02

Comme je comprends ton bonheur quand on sait par ou tu es passé, Et oui quand c'est dans la tête c'est déjà presque une réussite, bravo bravo bravo

GG et son vélo 29/08/2016 21:18

Merci beaucoup, c'est une victoire sur ces années passées

kapper 29/08/2016 13:12

bravo à notre infatigable GG je crois que même en fauteuil roulant il rêverais du Géant

GG et son Vélo 29/08/2016 14:21

Merci mes voisin, quand j'aurai reçu ma médaille d'Or, on va déboucher le champagne.

Laurent BENET 29/08/2016 11:03

j'ai juste envie de dire Phénoménale
bravo et félicitation comme déjà dit sur strava il me semble

GG et son Vélo 29/08/2016 14:19

Merci pour les félicitations et à bientôt sur Strava

Marc de LUC SUR ORBIEU 29/08/2016 10:29

Alors là Bravo ! 3 fois d'affilée par les 3 versants différents c'est un sacré Challenge. Personnellement j'hésite encore à aller faire une seule montée. C'est une jolie performance. Vous pouvez être fier de l'avoir fait. Chapeau et encore Bravo !!!

GG et son Vélo 29/08/2016 14:18

Merci, mais c'est possible, le doyen qui l'a fait cette année à 89 ans, mais il faut une bonne préparation. Ce rêve j'avais bien cru qu'il allait m'échapper, aujourd'hui je suis ravi de l'avoir fait.

CDV 29/08/2016 09:59

Vraiment super GG! Bravo pour la réussite de ce challenge qui me plaît tout particulièrement! Hihihi!
C'est ton toubib qui va être bien étonné!!!

GG et son Vélo 29/08/2016 10:06

Merci, mais pour le toubib, je ne sais pas encore si je vais lui dire.